Arrêter de fumer : est-ce possible avec la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est-ce la nouvelle solution pour arrêter de fumer ou est-ce simplement un nouveau gadget toxique ?

Les deux clans s’affrontent quant à ce sujet

Pour les uns, nous n’avons pas encore assez de recul sur le sujet, les substances se dégageant de la cigarette électronique sont loin d’être saines et le produit contient de la nicotine et est donc un produit addictif.

Pour les autres le produit pourrait être assimilé au patch pour arrêter de fumer et n’est pas plus dangereux que ce dernier. Certes, il contient de la nicotine mais plus de tabac, ni goudron, ni arsenic, ni acétone, etc…

Attention à la nicotine

Il est très important de noter que la cigarette électronique, en règle générale, contient de la nicotine et peut donc être à l’origine d’une addiction (certaines e cigarettes ne contiennent pas de nicotine : à vous de choisir). Il est donc important de ne pas commencer avec une cigarette électronique en se disant que ce n’est pas dangereux ! Même si elles restent moins toxiques que les cigarettes classiques.

Cependant, si vous êtes fumeur et que vous désirez arrêter, la cigarette électronique peut vous aider. Elle est effectivement, dans un premier temps moins nocive et procure la nicotine, substance sans la quelle vous ressentirez le manque.

De plus, la plus part des cigarettes électroniques affichent leur concentration de nicotine. Ainsi, vous pouvez réduire petit à petit la dose de nicotine que vous avaler et ainsi vous sevrer sans sensation de manque et donc sans frustration ni crispation.

La nicotine reste un produit dangereux. C’est, en effet, un excitant et il pourra, en surdose, engendrer des problèmes cardiaques. Il est donc important de contrôler sa consommation de nicotine !

Un débat pas si anodin que cela …

Un problème existe concernant l’objectivité des informations concernant l’arrêt du tabac avec la cigarette électronique : si ce produit est considéré comme les patchs ou les gommes à mâcher alors seules les pharmacies pourront les vendre et cela représente une vraie manne pour elles. Seulement si les cigarettes sont considérées comme un produit de consommation courante alors tout le monde pourra en vendre et cela représentera une perte pour les pharmacies qui verront leurs ventes de produit de sevrage chuter grandement.

Cela complique donc le débat …