L’histoire de la cigarette électronique

La cigarette électronique, vous n’en entendez parler que depuis quelques mois voire années mais celle-ci a été imaginée depuis 1963 déjà !

Une longueur d’avance

Effectivement, Herbert A. Gilbert, un américain, c’était déjà penché sur la question des cigarettes sans fumée ni tabac. Il avait, ainsi, déposé un brevet mais l’invention ne fut pas un grand succès à cette époque car elle ne pu même pas être commercialisée.

En 2003, cap sur la Chine

Cependant, en 2003, l’histoire est différente. En Chine, Hon Lik, pharmacien, crée une cigarette à pulvérisation électrique et sans fumée. Il dépose un brevet en 2005, et se met en association avec le groupe Golden Dragon Holdings qui devient « Ruyan » par la suite. Son invention n’est pas la plus connue aujourd’hui. Elle utilise un procédé dit « ultra-sonique ». C’est seulement, quelques temps plus tard qu’il va se tourner vers la cigarette avec résistance chauffante.

La cigarette électronique finale

C’est seulement en 2009 qu’apparait, en parallèle des avancées de Hon Lik, la première cigarette électronique, comme on la connait actuellement. David Yunqiang dépose en 2009 un brevet mettant en avant l’utilisation d’une résistance pour chauffer le liquide et ainsi produire la transformation chimique.

Ainsi, les e cigarettes sont produites en Chine dans de nombreuses usines-laboratoires, principalement dans les villes de Shenzhen et Hong-Kong.

Les grands groupes du tabac 

Cette révolution dans le monde des cigarettes, force les grands groupes de cigarettes « classiques » à se lancer eux aussi dans l’aventure de l’e cigarette. Par exemple, le troisième groupe américain du tabac, Lorillard a déjà acheté Skycig ainsi de blu ecigs, pour ne pas passer à côté de la nouvelle tendance. Quant à Altria et Reynolds American, les numéros 1 et 2 du tabac aux Etats-Unis, ils préparent leurs propres modèles de cigarettes électroniques.

Le succès actuel !

En parallèle, on voit, comme preuve du succès de ce nouveau produit, se développer des grands groupes indépendants spécialisés dans la cigarette électronique. Par exemple, NJOY et FIN sont nés grâce à la e-cig et disposent, dorénavant, de boutiques dans tous les états des Etats-Unis.

Quelques chiffres

Actuellement, on compte environ 1 million de vapoteurs en France mais les adhésions à ce nouveau phénomène sont de plus en plus nombreuses chaque jour.

Le futur de la cigarette électronique

Même si des boutiques voient le jour partout en France et sur internet, le gros point noir concernant la cigarette électronique se trouve dans la méconnaissance de son avenir juridique. Les pouvoirs politiques semblent, en effet, déterminés à légiférer à son sujet mais dans quel sens ?…